The House of Usher - the web's oldest Poe fansite
home library news search works music 100 words contact 
 

À F.

par Edgar Poe


Bien-aimée parmi les maux pressants qui s'attroupent autour de mon sentier terrestre, morne sentier, hélas ! où ne croît pas même une rose solitaire, mon âme a du moins un soulas dans des rêves de toi, et y sait un Éden de chers repos.

Ton souvenir est pour moi comme une île enchantée au loin dans une mer tumultueuse, quelque océan vaste et libre, tressautant de tempêtes, mais où néanmoins les cieux les plus sereins sourient continuellement juste au-dessus de cette île brillante.